Archive

Posts Tagged ‘Opinion’

About Krita and Gimp, in default installation

26 November, 2009 16 comments

The removal of GIMP from the default installation of Ubuntu has raised quiet a stir. And as drawn quiet a bit of advertisement for Krita, as some people suggested the use of Krita instead, but for no good reasons, since Krita is not a good replacement for GIMP as a default installation.

You have to consider the use case of the default installation, since the Ubuntu people are trying to make is a distribution that is usefull for the average users, the default installation need to cover the need of the many. And what most people want to do with their picture is to classify them, do light weight retouching (for instance, adjust the brightness, remove red eyes) and then print the image or send it on the Internet. Surely, both Krita and GIMP can do it, but they have way more features than what is needed for most users. As Sven Neumann, one of the core GIMP developer, said GIMP is a high-end application for professionals, and so is Krita. Some might think that Krita has a GUI that is more friendly to the beginner, but that is not the problem, it is still packed with features that are of no interest to most users. And there are tools that are better suited to accomplish the task of those users, this is why a pictures collection management tool, such as F-Spot or Digikam is a much better choice, it covers the main usage of the majority of users. Even if Digikam is designed for professional photographer, I still think it scale nicely to average users. And when the user want to do more with images, he can just go to his favorite package manager, and install GIMP or Krita.

La légitimité de Jean Sarkozy (ou d’un autre)

20 October, 2009 Leave a comment

Beaucoup de voix se sont élevées pour défendre la légitimité de Jean Sarkozy pour diriger l’EPAD au prétexte qu’il ai été élu. On peut prétendre, comme certains, qu’une chèvre UMP pourrait remporter élection à Neully, mais cela est tout autant vrai dans de nombreux villes de gauche et de droite. Et bien que tout autre personne étiquetée UMP aurait pu remporte élection, Jean Sarkozy a reçu la légitimité électoral à représenter les habitants de Neuilly au conseil général des Hauts-de-Seine, cela ne fait aucun doute. On peut, certes, se demander si il aurait eu l’investiture avec un père différent, par la même, on peut s’offusquer du système clanique, presque monarchique, mis en place par le président.
Mais, il est impossible de contester la légitimité d’un élu à faire ce pourquoi il a été élu, quelque soit la difficulté de son élection, de laquelle il obtient toute légitimité à se présenter, au même titre que ses pairs, à des postes habituellement occupés par des conseillers généraux. Président de groupe, administrateur de l’EPAD et pourquoi pas président de son conseil d’administration.
Pourtant l’arrivée de Jean Sarkozy à la tête de l’EPAD me choque, mais à la réflexion, j’aurais du être choque par le choix de tous ses prédécesseurs. Du haut de ses 65 ans, Patrick Devedjan a prouvé sa valeur et ses compétences, mais est-il pour autant légitime ?
Finalement, qu’est-ce que l’EPAD ? Que se cache-t’il derrière l’Établissement Pour l’Aménagement de la Défense ? Il s’agit d’un organisme fondée il y a 50 ans pour permettre le développement d’un quartier d’affaires. Sa mission étant de planifier l’urbanisation, de gérer les infrastructures de transport et assure la vente de droit à construire. Des missions qui sont généralement du ressort des municipalités, mais compte tenu que la Défense s’étale sur trois villes, on comprend aisément la nécessite d’une structure intercommunale.
Quel est donc la légitimité de Patrick Devedjan élu à Antony ou celle de Jean Sarkozy élu de Neuilly, pour diriger un établissement qui a tant d’influence sur les habitants de villes voisines, habitants qui n’ont eu pas eu leur mot à dire dans leur élection. Le fond du problème n’est donc pas tant de savoir si Jean Sarkozy a bénéficié d’un coup de pouces présidentiel, ou si népotisme il y a, mais de comment le contrôle d’un acteur si important dans les décisions de la vie locale est donné à des personnes qui n’ont, à aucun moment, été choisi par les usagers de la Défense.
C’est donc, non pas contre le choix de Jean Sarkozy qu’il faut s’élever mais contre le détournement des prérogatives municipales par une entité administrative. Et il est donc nécessaire de se poser la question d’une réforme de la gouvernance de l’EPAD.
Plusieurs possibilités pour une gouvernance démocratique et légitime de la Défense, il est possible de suivre la proposition de Patrick Jarry, maire PCF de Nanterre, d’une présidence alternée entre les maires des trois communes. Peut être faudrait il aussi envisager de renforcer la présence des élus de Courbevoie, Puteaux et Nanterre, au dépens des représentants des ministères. Mais n’oublions pas aussi l’absence de représentants des personnes travaillant à la Défense, il serait légitime d’envisager qu’ils élisent des représentants à ce conseil d’administration.
Le président d’un tel conseil d’administration aura une vrai légitimité, qu’aucun n’autre n’a eu jusqu’à présent.